Kaos-rpg


Déjà membre ?
Cours t'identifier Wink


Pas encore inscrit ?
Vas arranger ça ><

Et euh... Bienvenu tout de même ^^

=)



 
S'enregistrerAccueilConnexion

Partagez | 
 

 Appartement de Yu.

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Appartement de Yu.   Dim 11 Jan - 21:14



La pluie s'abattait sans répits sur le pavé usés des bas quartiers. L'air était frais en cette matinée d'automne et seuls ceux qui y étaient obligés osaient quitter la chaleur bienfaisante de l'âtre fidèle. Les volets fermés ne voyaient défiler que capuchons pressés perdus dans la contemplation de leur propre infortune.
Les conditions étaient idéales pour ce que Yu avait à faire. Marchant lentement, tête basse et couverte d'une large capuche prolongée d'un long manteau de vieux cuir, il pouvait à loisir étudier les lieux dans leurs moindres détails sans que quiconque y fasse attention. Ces pas le menèrent le long de l'orphelinat, massif et austère bâtiment d'où un vacarme constant s'échappait. Entre ces murs épais, une jeunesse rejetée rêvait son avenir pour oublier son présent. Ici était renfermer tout le potentiel nécessaire: la vie leur avait suffisamment tanné le cuir pour ne plus leur permettre de redevenir les pures créatures qui y étaient entrées. Le lieux était idyllique pour trouver de petits journaliers, aussi prompts à porter un message qu'à alléger d'une trop lourde bourse les imprudents et les naïfs. Quelques pièces ou une confiserie suffisaient là où un professionnel demandait de l'or bien chantant.
Plus tôt, Yu avait passé les commerces, lieux où même la police se sentait en sécurité. Ici, on pouvait trouver de tous, si l'on en avait les moyens et les manières. Nombre de remise de marchands honnêtes abritaient les articles les plus subversif de ce pays: poison, pièges, animaux dressés pour le combat, prostituées et esclaves, documents pseudo-officiels, technologie prohibée… On y craignait plus les hommes de main que les larcins et mieux valait payer comptant ou faire profil bas. Un magnifique vernis sous un bois pourri. Les grasses bourgeoise enrichissant par leurs petits achats impulsifs la décadence des quartiers qu'elles redoutaient.

Yu observait tout: disposition des maisons, orientation des fenêtres et la poussière qui les recouvrait, bouches d'égouts, ruelles sombres, buissons particulièrement denses, zones d'ombres et zones de passage. Il retenait et analysait chaque information afin de s'en former un plan minutieusement détaillé: où se cacher, où embusquer, où fuir, où donner rendez-vous, où observer. Ces quartiers seraient bientôt son lieux de travail et il lui fallait se les approprier au plus tôt. Cette nuit, il y retournerait pour voir les groupes, gangs, guildes, se partageant les lieux. Qui devait-il soudoyer et qui devait-il charmer? Qui avait le pouvoir sur quelle activité? Comment aborder les forces en présences pour qu'elle offrent d'elles-mêmes leur soutien en cas de problème? Envers qui tenir quel rôle, paraître n'être qu'un simple étudiant naïf, Se présenter en roublard, en indic, arborer d'autres masques? Il lui fallait miser sur chacun dans ce quartier, faire du simple roturier un amis prêt à lui livrer un colis, faire des exécutant des camarade de cartes racontant les potins de leur groupes comme de vrais petites concierges, faire du charme auprès de leurs dirigeants pour qu'il le laisse gérer son business, graisser la patte aux prostituées pour qu'elles fassent parler certains de leurs clients... Le tout en maintenant une façade public d'étudiant moyen, studieux et naïf.

Il arrivait. Son lieux de destination se dessinait dans la brume s'élevant. Il s'approcha de l'enseigne placardée sur la vieil porte et lu les lettres tremblantes et sales du message.

Spoiler:
 

Se donnant encore un peu de temps pour examiner les lieux, Yu continua son exploration. L'immeuble à l'apparence délabrée n'avait rien d'attirant. Vieux, ces fissures apparentes et sa charpente usée n'invitait aucunement à la curiosité. Il était encadré de deux autres bâtiments à peine plus présentables, tous trois faisant front à une forte pente. Ce qui signifiait qu'une partie de l'appartement serait donc troglodyte, peut-être au niveau des fondations. Une sortie d'égout fumait dans une petite arrière cour commune grillagées qui devait surement se trouver au dessus de son futur appartement. Les conduits devaient donc être enterrés près du mur du fond. Sur la façade du bâtiment donnant par la rue, seul un côté du rez de chaussé possédait des fenêtres, petites et salles, mais existantes. L'autre côté devait être consacrés à la cave ou au débarras.

Il entra.
Rejetant sa capuche en arrière, il commença à s'éclaircir la voie, cherchant à la moduler pour lui donner un ton affable. Il mis ensuite une paire de petites lunettes rondes sur le bout de son nez, adoucit l'expression de sa bouche et de ses yeux avant de s'ébouriffer les cheveux; Il se mis en marche à l'assaut du troisième étage tout en travaillant sa démarche. D'abord, tenir sa mallette de la main droite quand il marchait, et à deux mains quand il s'arrêtait. Adapter ses pas sur un pas lent de petites enjambées. Penser à incliner légèrement la tête de côté et à plisser les yeux lors d'un sourire pour accentuer l'air de naïveté bienveillante. Pencher le cou vers l'avant pour regarder quelque chose plutôt que de tourner la tête et surtout gardez les yeux vers la directions qu'a son visage. Baisser les épaules et gardez un sourire léger sur les lèvres.
Devant la porte, il était prêt. Et la vieille femme qui lui ouvrit fit fasse à un jeune étudiant trempé, aux yeux crédules et à l'expression joyeuse.
Elle le vit sourire sympathiquement en penchant la tête à gauche avant d'entendre sa voix douce prononcer d'une voix joyeuse:

« Bonjour! ».

Deux heures plus tard, il était seul, debout dans son nouvel appartement, le visage de nouveau normal. Il tenait à la main les papiers de l'acquisition, signée au nom de Jubei Amayo.

[HRP Description de l'appartement à suivre. Rappel: il s'agit d'une habitation, donc vous ne pouvez pas continuer ce RP à moins de frapper à la porte, d'être invité ou d'entrer par effractions. /HRP]


Dernière édition par Yu le Mer 14 Jan - 13:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Lun 12 Jan - 22:07

L'appartement était dans un état de délabrement avancé. La poussière avait depuis longtemps recouverte la moisissure et la rouille. Le sol était revêtu d'un plancher usé, spongieux par endroit. La vieille tapisserie aux motifs démodés pendait laborieusement de parts et d'autres. Le plafond, fissuré, n'était que légèrement gondolé par l'humidité à l'exception des parties ayant lâchées prise. L'air vicié se remplissait de poussière à chaque pas.
Il y avait trois pièces: une chambre munie d'un placard situé sous les escaliers de l'immeuble, des sanitaires, et la salle principale équipée d'un plan de cuisine. C'était la seule à disposer de fenêtres. Ces dernières semblant ne laisser entrer le jour qu'à contrecœur. Le tout mesurait 18 m carrés.
Les meubles mités n'étaient même plus utilisables pour le feu. Le plan de travail tombait en ruine. Les rats et autres nuisibles en avait fait leur repère et garde aux humains s'y aventurant.

Yu ferma les yeux.

Venant de tous autres, ce geste aurait été pris pour de la lassitude face à l'ampleur de la tâche, du regret de cet achat... Mais pas avec lui. Son esprit imbriquait un par un les éléments d'un puzzle invisible. Dans sa tête, une maison prenait forme.

Le plancher sera de bois sombre et ciré plutôt que vernis. L'armature du plafond sera renforcé d'une charpente légère un peu plus claire, munie à la jointure avec le mur, d'une cache masquée par un système coulissant assimilable à une ventilation. Le blanc brillera de nouveau au dessus de sa tête. Une fois la tapisserie définitivement arrachée, elle sera remplacée par de la peinture crème et des teintures à dominante d'ocre. Le plan de travail sera démolit et à la place se dressera un meuble de rangement large et bas, recouvert d'une plaque de marbre blanc. Un paravent en papier le masquera faisant la coupure entre la cuisine et le séjour. Les couteaux à viande les plus précis seront accrochés à son montant côté cuisine pour prévenir à toute éventualité. Les vers de la fenêtre éclairant cette zone seront obscurcis. Elles seront de toutes façons protégées par des volets de bois doubles renforcés d'une feuille de métal. La salle principale sera éclairée par un lustre à bougies en métal facilement propulsable sur les teintures inflammables, afin de faire disparaître rapidement tout élément compromettant. En dessous, une table de bois épaisse de forme rectangulaire faisait face à la porte et à la fenêtre, protection idéal pour le couvrir d'une flèche et du regard d'un éventuel agresseur. Le tapis en dessous pourrait ainsi avantageusement cacher une dague et un colt incrustés dans le plancher.
La salle de bain quand à elle, ne contiendrait rien en matière de sécurité si ce n'est le gaz hébétant contenu dans un des flacons bordant la baignoire. Cette dernière serait de plein pied afin d'éviter un « incident » fâcheux. Un jeu de miroir, deux dans la salle de bain, un contre le mur opposé du salon, lui permettrait d'avoir une vue de la porte d'entrée depuis la baignoire comme du lavabo.
La chambre sera isolée par une porte coulissante ne pouvant se déplacer à fond au risque de faire tomber la poutre alourdit de métal la surplombant. Cette dernière pivoterai grâce à une charnière au niveau du mur et irait s'écraser contre lui, avec ou sans l'interposition d'un crâne humain. Le lit couvrirait la seconde partie de ce mur, et cacherait un armement plus lourd qu'ailleurs dans l'appartement.
Enfin, les aménagement à faire dans le placard seront sans aucune comparaison les plus long et les plus nécessaires.

Rouvrant les yeux, Yu, laissa échapper un soupir entre ses lèvres souriantes. Et pris de la fougue des architectes de Babel, il commença immédiatement le titanesque travail. Et comme chaque miracle commence par un acte infime, ils se saisit du balais.


Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Jeu 15 Jan - 16:23

[Hrp: La musique doit-être finie, si elle vous plait, n'hésitez pas à la repasser car c'est sur elle que je me base pour l'ambiance. /hrp]

La fenêtre s'ouvrit à la volet sous la pression que lui infligea Yu. Une bourrasque de fraicheur et d'humidité s'engouffra dans cet antre où le temps semblait suspendu depuis des siècles. L'odeur de poussière étouffante céda la place aux senteurs d'un jour de pluie. La matinée s'achevait, emportant avec elle la brume et la morosité du quartier. Lentement, la vie se déployait autour de l'appartement et, comme une machine se mettant en marche, les rues s'animèrent peu à peu.
Reportant son attention vers son nouveau repère, Yu se mit à l'ouvrage. Les tapisseries tombèrent en soulevant un nuage de particules argentées. Les meubles se défirent un à un, afin d'être réutilisés si la pourriture ne les avait pas déjà rongée. Les pans de plafond en équilibre improbable finirent leurs courses sur le sol encombré. Tout ce beau monde se retrouva pèle-mêle, entassé sans vergogne le long du trottoir irrégulier.
Mur, sol, plafond furent décrassés de fond en comble toute l'après midi durant. La poussière laissant peu à peu apparaître la moisissure et la rouille. Le bois rongé cessa d'être spongieux à force de rabotages avancés. Les murs ne collèrent plus qu'infimement une fois lavés à grandes eaux. Les lézardes furent provisoirement comblées à la chaux, les fenêtres redressées par des cales taillées sur le tas. La plomberie des sanitaires quitta le parquet pour revenir s'installer le long du mur à grands renfort de cordes et de piliers de fortune. Le calcaire et l'émaille effrités s'évanouirent peu à peu du paysage tandis que le sol fut débarrassé de tous ces déchets. La serrure de l'entrée fut huilée pour la première fois depuis qu'elle avait été posée. Enfin, les derniers petits mammifères et autres nuisibles furent jetés dehors avec forces protestations.

S'adossant au mur, Yu se laissa glisser le long du mur en fermant les yeux. Mieux aurait-il fallu qu'il aille rénover un caveau. Là au moins, les choses étaient sèches et non pas pleines de cette pestilence issue de la putréfaction à l'air libre du bois et des rats. Heureusement qu'il n'était pas venu à l'idée de ses voisins d'en faire un dépotoir pour personnes gênantes.
Saisissant son sac de la pointe du pied, il le tira doucement à lui avant d'y plonger la main. Un tapis, une couverture légère, une dague, un costume de rechange, une tenue noire et une trousse de toilette contenant entre autre du curare, entrainant une paralysie générale jusqu'à l'asphyxie, du phénol, traversant la peau pour attaquer les tissus musculaires, du chlorure de potassium, pour l'arrêt cardiaque, et de l'essence de ciguë, le « suicide commandé ». Le reste, il le récupérerait demain.

[Hrp: Vous savez maintenant quels produits éviter, sachant que seul le ciguë est indétectable dans l'eau pour les sens humains et le seul à ne pas être immédiat... Appelez ça de la « culture générale ».../hrp]

Installant le tapis et la couverture, Yu se coucha quelques heures avant la nuit. Car il lui faudrait explorer les ruelles une fois qu'elles seront livrés à leurs seigneurs nocturnes.

Le lieux semblait vide: il n'y restait ni meuble, ni porte, ni tapisserie. Seuls demeuraient les latrines, le bain, les éviers de la salle de bain et de la cuisine et la paillasse de fortune d'un jeune humain, dont les traits ne se détendaient pas même une fois plongé dans le sommeil. Sur le lavabo, quelques flacons reflétaient l'éclat terne de la lune.

[Hrp: Suite de ce RP dans: [url=Une nuit d'automne... [Yu et Lala]]Une nuit d'automne... [Yu et Lala][/url]/hrp ]


Dernière édition par Yu Sakuhin le Dim 1 Fév - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Dim 1 Fév - 15:07

[Suite du RP Une nuit d'automne... [Yu et Lala]]

L'obscurité. Les bruits assourdis d'un battement de cœur. Le son léger provoqué par le frissonnement de la surface de l'eau. L'écho grave et aquatique d'une bulle d'oxygène remontant pour disparaître au contact de l'air. Suivie d'une multitude d'autres.
La tête de Yu émergea d'un bond hors de l'évier et une expiration mêlant fatigue et apaisement lui échappa. Il n'avait pas encore reprit son calme mais il ne tremblait plus. Sa rencontre de la nuit lui restait en travers de l'estomac et lui torturait l'esprit.
Lala.
Tel était le nom de ses ennuis. Et ce qui l'emmerdait le plus dans toute cette affaire c'est que toutes ses intuitions s'étaient avérées exactes jusqu'à la dernière. Jusqu'à la la phrase même qu'elle lui avait glissé à l'oreille, dégoulinante de sang, avant de s'éclipser en chantonnant.

Cet enfant était un monstre. Une petite poupée rose et souriante enrobant un démon en puissance. Et ce démon l'avait épargné, et avait même semblé le remercier. La chose avait éviscéré deux passants et un vieux docteur du quartier qui aurait pu lui être très utile. Il avait lui-même été obliger de tuer un homme afin de vérifier ses hypothèses sur la petite.
Pour Yu, les choses étaient claires, mais encore fallait-il les digérer. Qu'il s'agisse ou non d'une expérience de Pandora, une entité se cachait dans le petit être que Yu croyait sincèrement innocent. Et au vu de ses actions, cette créature était plus que certainement démoniaque. Maintenant, Yu devait enquêter sur l'ancien hôpital psychiatrique afin de compléter ses informations.
La petite le prenait pour son sauveur, un journaliste qu'il avait nommé Kenji. La créature quand à elle avait reçue le message qu'il lui avait adressé: « Je suis là pour d'aider, Lala. » et elle semblait au moins en avoir été amusée si ce n'est en être reconnaissante. A Yu maintenant de disposer ses cartes pour faire de cette chose un atout dans son jeu.

Maintenant assis sur sa paillasse, il cogitait dans le vide temporaire de son appartement. Sa réflexion le mena jusqu'au levé du jour. Et petit à petit, un nouveau facteur fut ajouté à ses calculs. Un facteur chance qu'il devait être le seul à percer à jour. Un facteur décisif nommé Lala. Et lorsqu'un nouveau soleil éclaira la ville et ses habitants, Yu cessa de repousser les assauts du sommeil. Il avait lui aussi éclairé la ville sous un nouvel angle.

La journée qui suivit fut gaiement consacré à l'aménagement de son logement où il ramena les quelques bien qui lui seraient encore utile: costumes, armes, documents diverses, mini laboratoire de chimie et ses ingrédients, ainsi que bien sur tout les accessoires de cuisine nécessaires pour le fin gourmet qu'il était. Ces derniers furent les seuls à ne pas être entreposés sous un groupe de lattes mal fixées.
La priorité étant justement le plancher, la moitié de sa journée fut consacrée à la récupération de planches de même bois et de même teinte, à savoir en chêne brut qu'il faudrait cirer et assombrir, qu'il dépêcha dans son ancienne planque, ainsi que dans diverses débarras de fonds de ruelles. Ses talents de charpentiers étant limités, il comptait davantage sur la patiente que sur le savoir-faire afin de redresser et d'égaliser les futurs lattes. Un fastidieux travail commença donc et ne s'acheva qu'à la tombée de la nuit où il avait finis par obtenir la quantité et la qualité désirée au prix de maintes tentatives avortées et d'ampoules aux mains.

Alors que la nuit avançait la ville vers ses ombres, Yu commença les préparatifs pour son prochain travail. Il était temps pour lui d'acquérir un nouveau pion dans ses rangs. A la clarté d'une bougie, il rédigea une courte lettre sans cachet ni destinataire avant de s'enfoncer dans la nuit dans un costume qu'il expérimentait pour la première fois.

Une heure plus tard, il était de retour, sans la lettre. Il se coucha pour ne se relever que quelques heures avant l'aube.
[La suite dans: Un secret du passé [Taly et Yu]]
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Jeu 5 Mar - 19:05

[HRP]Ce message fait suite à la rencontre entre Yu et Taly: Un secret du passé [Taly et Yu][/HRP]

L'aube venait seulement de projeter le soleil hors de son sommeil et pourtant les rues s'animaient déjà. Yu était revenu chez lui après la clôture de l'affaire de cette nuit et s'affala sur sa paillasse en faisant grincer le parquet nouvellement posé. La nuit avait été longue. La jeune femme très instinctive jonglait insaisissablement entre la crédulité de son âge et la méfiance d'une scientifique. Ses réactions tantôt réfléchies tantôt enfantines empêchaient Yu de se fixer quand à son remboursement. Cependant, il l'avait amené là où il voulait en touchant un point sensible de sa personne. Le savoir est synonyme de pouvoir quand on arrive à aiguiser l'attention de sa proie.
Cependant, Yu était plus que conscient que cela valait aussi pour lui, et que sa curiosité serait un grave défaut si il n'en avait pas fait un atout en la portant dans un sens unique.

Il était temps pour Yu de faire un état des lieux de ses objectifs et des moyens dont il disposait. Son but ultime restait clair et ces différents maîtres lui avaient enseigné un vaste éventail de connaissance pouvant lui faire intégrer un grand nombre de rôle tout à fait naturellement. Il était revenu à Kaolia depuis peu afin de s'y installer pour une période indéfinie. Son but dans cette ville était de faire parler de lui dans les trois iles en ayant fait précédé avant lui la réputation qu'il tenait de ses précédent points de ralliement. De cette manière, il pourrait exercer son jeux habituel avec des joueurs de plus en plus puissants. En rendant service de différentes manières aux humains, aux démons et aux chasseurs, il s'assurait ainsi que du plus en plus de personne aux capacités différentes lui soient redevables.
Il avait donc gardé deux de ses anciens masques: Jubei Amayo, l'étudiant lui permettant de tenir une façade publique; et Kasuki, l'indic qui l'assurait à la fois de recevoir des informations, de l'or et bien sur les dettes de ces clients. En tant que tel, il avait quelques chasseurs et démons comme clients bien que ce fut en majorité les humains qui fassent appelle à lui. La plupart de ces commandes étaient anodines et leur commanditaires inutiles. Mais dans quelques cas, il prenait soin de ses clients en ne leurs demandant que de bénins services au lieu d'une bourse bien tintante. Il disposait ainsi d'un certain nombre de personnes susceptibles de lui servir de garde du corps, d'espions, d'assassins, de voleurs et autres. Ces mercenaires lui étant redevables allaient toujours en croissant, et se rependaient à travers les trois îles.
Parmi eux, il comptait maintenant Taly, outil pas assez affuté à son goût, mais capable de lui ouvrir les portes du monde des scientifiques. Le chef de la guilde la plus proche de son logis commençait également à le regarder d'un bon œil ce qui pourrait par la suite assurer à Yu un cortège de voleurs et un nombre non négligeable de planques gardées sans oublier évidemment de la chaire à canon de première qualité. Un jeune succube vivant dans les quartiers marchands lui devait également l'appui d'un juge aussi aveugle que la justice quand il s'agissait de savoir d'où lui venait son or.
Et son prochain outil ne serait pas des moins utiles. Il lui fallait retrouver la petite Lala et la chose qui l'habitait. Mais avant cela, il fallait être capable de lui survivre. Et une solution dès plus simple s'offrait à lui. Il allait utiliser un chasseur qu'il gardait en réserve : Alice.

Yu consacra la mâtiné et le début de l'après-midi à réfléchir au cas de cette dernière et au moyen de se l'approprier à coup sur. C'est avec ces pensées en tête qu'il continua l'aménagement de son appartement, récupérant dans les battisses abandonnées céramiques et tapisseries, et dans les chantiers ciment, colle, truelles et détergents. Les murs de la chambre et du séjour fut recouvert après décrassage d'un blanc propre mais discret tandis que la salle de bains fut habillée d'une mosaïque basse mettant en avant les dorures et les couleurs chaudes en dessous d'un crépis blanc cassé strié de coups de truelle ajoutant des griffures rouilles au juché.
Il profita des travaux pour ajouter une petite cache dans le mur où qui soutiendrait l'établi de cuisine. Enlevant quelques briques il obtint un cube de trente centimètre de côté, protégé par une plaque de ciment articulé par des charnières en haut de trompe l'œil. Le tout était recouvert de la tapisserie comme le reste de la pièce à la limite d'un des pends si bien qu'il fut impossible de repérer la trappe une fois refermée. Pour l'ouvrir, il suffisait d'introduire une lame à hauteur du sol et de desceller le panneau en le ramenant vers soi.

[HRP]La suite dans Au détour des étals[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Dim 27 Fév - 18:49

[HRP]Ce message fait suite à la rencontre entre Yu et Alice: Au détour des étals[/HRP]

Yuu referma la porte d'entrée derrière lui. L'obscurité de la nuit envahit instantanément la pièce. A tâtons, il alluma une bougie accroché au montant de la porte. Il n'avais hélas pas encore installé l'électricité. Et il n'allait pas s'en charger avant un bon moment.
Il venait de terminer la première étape du processus, et Alice allait le conduire dans le laboratoire de conception des Draupnirs, et faire de lui un chasseur. Il avait une semaine pour préparer son départ de Kaolia. Cela incluait faire ses valises, se procurer le matériel nécessaire, prévenir de son absence certains de ses contacts, assurer ses arrières, et finir ces contrats en cours. Autant dire que la semaine allait être chargée.

Il commença donc par faire la valise de Sammuel Hons, alias Kazuki, l'agent double officiant en secret dans l'intérêt des humains. Il avait donc besoin d'une nouvelle tenue, discrète, simple, mais élégante. Le genre d'accoutrement permettant d'attirer suffisamment le regard pour ne pas paraître louche, mais pas assez pour qu'on se souvienne de lui. C'est le principe qu'il utilisait avec sa tenue ocre, quand il ne tenait pas de rôle particulier. Yuu aimait le personnage de Sammuel Hons. Il lui permettait de jouer son propre rôle, presque fidèlement. Il s'agissait certainement du masque le plus proche de son véritable visage.
Il n'avait utilisé ce masque qu'une seule autre fois, lorsqu'un de ces contacts se rapprochait trop de sa véritable identité. Il l'avait utilisé comme un trompe l'oeil, suffisamment tordu pour être crédible. Il devait éviter tout ce qui pourrait le compromettre. Il était censé se rendre en territoire ami, et cela ne devait pas être mis en doute. Des fringues, des documents et de la cosmétique fut tout ce dont il pouvait se permettre.

La deuxième tâche était de se procurer le matériel dont il aurait besoin pour devenir chasseur. Cette idée de devenir scientifique ne datait pas de sa rencontre avec Lala. Il avait d'ailleurs commencé à préparer le terrain bien avant, et c'est avec Taly qu'il aurait pu entamer le processus. Aujourd'hui, il pouvait y parvenir de manière beaucoup plus rapide, mais bien plus risquée. Il avait déjà en tête son futur Draupnir, la Fata Morgana. Une arme parfaitement adaptée à sa personnalité, mais qui lui demanderait énormément d'efforts à maitriser. Afin de ce protéger de sa future arme, il devait aller trouver un forgeron digne de confiance.

Yuu alla se coucher. Il aurait fort à faire demain, entre les contacts les plus importants à prévenir, et passer sa commande auprès d'un forgeron.


[HRP]La suite dans Approche du forgeron[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Yuu Sakuhin
Apprentis
Apprentis
avatar

Masculin Nombre de messages : 790
Age : 27
Localisation : Quartiers sombres de Kaolia.
Date d'inscription : 06/01/2009

Identité
Classe: Aucune
Niveau: X
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   Sam 26 Mar - 11:30

[HRP]Ce message fait suite au RP avec Ode : Approche du forgeron[/HRP]

Malgré les péripéties de la nuit, Yuu rentrait chez lui indemne, en ayant obtenu ce qu'il voulait. En temps normal, il aurait consacré un certain temps au cas de la forgeronne, mais là, il faudrait laisser les choses tel quel jusqu'à son retour. A ce moment là, il pourrait toujours rendre service à la gamine, afin de repartir sur une base sure. Il la chassa donc de ses pensées.

La nuit était bien avancée, et Yuu décida qu'il était temps pour lui de s'accorder une petite pause. C'est donc en fredonnant sur le rythme de la musique d'Alice, qu'il se mit à la cuisine. Cette jeune femme était une vrai virtuose, et Yuu avait réussi à se procurer un de ses enregistrement, plus tôt dans la journée. La mélodie des violons fusait depuis de petites enceinte, posées à même le sol.
Bien que n'étant pas un fin danseur, c'est avec un bon sens du rythme qu'il tournait et se retournait, passant d'un pied sur l'autre, tout en s'attelant aux fourneaux. Le menu du chef? Un gigot d'agneau, assaisonné de la veille par du sel d'algues, du poivre rouge, du thym et des feuilles de lauriers plantées dans la chaire, afin de l'en imprégner davantage. Le tout avait été arrosé d'une sauce au miel et aux baies. Il alluma le four, ramené de la veille, et se concentra, toujours de bonne humeur, sur les pommes de terre, qu'il ferait revenir en dès, avant de les faire gratiner à la tomme de montagne légère, avec une pointe de crème et de thym. Il était temps pour l'agneau de se faire dorer, et arroser régulièrement de son jus, mélangé avec la sauce aux baies.

Ce soir, Yuu savoura son repas avec un vin rouge, moyen de gamme, mais fort en saveur. Ce faisant, il revint à des choses plus sérieuses et potentiellement plus déplaisantes. A savoir, assurer ses arrières sur l'île des chasseurs. Et vu ce qu'il projetait de faire, le défi était de taille. Il avait envisagé diverses possibilités, et une seule lui permettrait de sortir de l'île vivant, avec ce qu'il était venu chercher, et sans avoir de prime sur sa tête. Il lui fallait l'aide d'une organisation bien particulière, dont il soupçonnait l'existence, sans en avoir la preuve. Et il fallait encore qu'il réussisse à les contacter sans s'attirer les problèmes évoqués plus haut...
Au pire, il pouvait s'en sortir seul, et finir sans prime sur la tête, avec ce qu'il était venu cherché, mais mort. Mais pour l'instant, il préférait mettre de côté cette solution pour se concentrer sur la tâche qui l'attendait le lendemain.

Il allait devoir entrer en contact avec un groupe dont l'existence était censé ne pas lui être connu, et leur proposer un marché basé sur les intérêts qu'il leur supposait. La meilleure façon de procéder, était de leur donner volontairement l'initiative. Il devait pour cela leur donner un appât suffisamment juteux pour qu'ils veuillent en savoir plus avant de décider si ils devaient se débarrasser de lui. Si ils répondaient à l'hameçon, c'était gagné. Sinon, Yuu faisait bien de mettre les voiles...

C'est pour cette raison que Yuu s'attela à la rédaction d'un CV et d'une lettre de motivation pour un nouveau personnage, un scientifique étonnement...

[HRP] La suite dans : Arkema Pharmaceutique[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://kaos.forums-rpg.com/fiches-validees-f4/yu-t108.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Yu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Yu.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaos-rpg :: Habitations-
Sauter vers: